UNE   GRANDE   NOUVELLE   !

Becassine_theatreBécassine, notre amie Bécassine, l'inénarrable Bécassine, va jouer au théâtre. Et elle sera entourée de personnages que connaissent bien tous ceux qui suivent ses aventures: le Major Tacy-Turn, M. Proey-Minens, le photographe Gelatino .. et des nouveaux.

Tout le monde va vouloir aller l'applaudir. Elle commence ses représentations à Paris, le jeudi 11 octobre prochain, en matinée, au THEATRE DU PETIT MONDE (Théâtre Fémina, 90 avenue des Champs-Elysées); la pièce qu'elle va jouer a été écrite exprès pour elle par L. Caumery, l'auteur des légendaires albums; elle porte le titre de Bécassine opère elle-même. Cela promet !

Bécassine commence par la capitale, mais on nous dit qu'elle a demandé à son directeur de l'emmener ensuite en tournée à travers la France .. Elle nous a promis des billets de faveur, pour les glisser dans les numéros de nos abonnées selon les endroits où elle jouera.

C'est une grande nouvelle: tous les journaux en parlent.

Réclame parue dans La Semaine de Suzette,
du 4 octobre 1923

* * *

Bécassine fait parler d'elle

Nous avions dit que Bécassine avait l'intention de donner des représentations théâtrales en matinées du jeudi. Elle a tenu parole, cette chère Bécassine, et avec un triomphal succès. Plusieurs semaines de suite, le Théâtre du Petit Monde, à Paris, a dû fermer ses portes bien avant l'heure du spectacle sur une salle comble à craquer. Au moment où nous écrivons ceci - pas mal de temps avant que vous le lisiez, le temps qu'il faut pour préparer un numéro de la Semaine de Suzette - c'est à se demander si Bécassine opère elle-même, la gaie comédie de M. Caumery, ne continuera pas à être jouée jusqu'à la fin de l'année.

Du coup, Bécassine a eu sa photographie dans L'Illustration et des éloges dans les grands journaux qui traitent des plus importants événements du monde entier.

Toutes les petites filles de France, dit L'Illustration, et beaucoup de petits garçons, sont des familiers de cette silhouette créée par le crayon du dessinateur Pinchon, et dont M. Caumery, en une série d'albums, leur a conté les merveilleuses aventures. Jamais encore, toutefois, Bécassine n'avait eu l'honneur d'être réalisée "en chair et en os". Le Théâtre du Petit Monde, fondé par M. Pierre Humble, a comblé cette lacune devant un public enfantin et roi.

Et dans le Figaro, M. Maxime Girard, en racontant la première représentation: Il paraît qu'on rit et qu'on pleure, et toujours avec un égal plaisir; et qu'on voudrait, quand c'est fini, qu'on recommence.

Dans l'Echo de Paris: Bécassine est célèbre dans le "petit monde" des enfants. C'est un type inoubliable. Le théâtre se devait de l'adopter. Ces trois actes sont très comiques, mais aussi très attendrissants.

La salle était pleine de fillettes et de garçonnets, dit ailleurs M. Nozière, Comment résister à la joie communicatrice des enfants ? Ah ! les rires frais, spontanés, éperdus !

Et M. Edmond Sée: Il fallait entendre rire et applaudir le charmant petit ouvrage, si bien ajusté à leur taille et si bien interprété par de grands et petits artistes.

Et M. Pierre Veber: Le père de Bécassine a connu une fortune que nous envions tous: il a créé un type ! Songez que des milliers d'enfants se sont divertis à ses aventures ! Bécassine connaîtra le même succès au théâtre.

Et la place nous manque pour d'autres encore ..

Bravo, Bécassine ! Encore une excellente aventure !

Article tiré de La Semaine de Suzette,
du 13 décembre 1923