poisson_avrilLa petite Louise vit seule, avec sa grand'mère presque infirme, dans la plus pauvre maison du village. Louise soigne sa bonne-maman aussi bien qu'elle le peut et trouve encore le temps, pour gagner quelques sous, de travailler pour ses voisins. On lui confie des nettoyages, des commissions dont elle s'acquitte à merveille. C'est ainsi que, ce premier avril, revenant de chez l'épicier, elle rencontre, sur la place de l'église, trois garnements du village, rêvant à quelque méchant tour. Louise leur paraît une victime toute désignée. Dépêche-toi d'aller porter tes paquets, lui disent-ils, et reviens vite. Nous te mènerons chez quelqu'un qui veut te donner de l'ouvrage [...]

 

Extrati de: Poisson d'avril, ill. Georges Bourdin, dans La Semaine de Suzette (1921)