dimanche 4 novembre 2007

Comment coiffer les petites filles

Lorsqu'on pénètre dans une assemblée de fillettes, on a parfois, devant toutes ces petites têtes aux cheveux coupés, l'impression qu'on est parmi de jeunes garçons. On voit de moins en moins - et c'est dommage ! - les longues nattes, les soyeuses et seyantes anglaises, dont se paraient si joliment, au temps de la comtesse de Ségur, les petites filles modèles. Cependant, que les cheveux soient courts ou longs, il est bien des façons de coiffer nos filles. Mais, avant d'en adopter une, il est bon d'étudier, d'abord, le visage qu'elle... [Lire la suite]
Posté par NouvelleSuzette à 20:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 1 novembre 2007

La monnaie de sa pièce

Claire a trouvé le moyen de venir en aide à ses parents .. Elle gagne quelques sous à vendre aux touristes de menus souvenirs de Suisse. Son air avenant, modeste et ouvert à la fois, lui attire la sympathie. Une caravane vient de dévaliser son éventaire. Les achats montent à 5 francs. Quelle aubaine ! Personne n'a de monnaie. En paiement, on lui donne une pièce d'or, mais Claire n'a point quinze francs à rendre ! Et comment les trouver, dans la montagne ? [...]     Extrait de: La monnaie de sa pièce, ill.... [Lire la suite]
Posté par NouvelleSuzette à 21:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 25 octobre 2007

Le portrait de ma mère

Le roi d'Angleterre, Edouard VII, alors qu'il était Prince de Galles, se promenait dans la campagne de Londres, comme un bon bourgeois, adressant volontiers la parole aux paysans. C'est ainsi qu'interrogeant une vieille femme qui mendiait, il apprit qu'elle était veuve, impotente et dénuée de ressources. Attendez, ma bonne femme, dit le Prince de Galles qui ne boudait pas la plaisanterie; je n'ai sur moi que le portrait de ma mère, mais je vous le donnerai de bon coeur [...]    Extrait de: Le portrait de ma mère,... [Lire la suite]
Posté par NouvelleSuzette à 12:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 7 octobre 2007

Le coucher de la poupée

Do ! Do !  L'enfant dormira bientôt. Debout, près d'un petit lit de cuivre aux rideaux de mousseline à pois sur un transparent bleu, Zette tient dans ses bras une poupée en chemise. C'est sa fille. Doucement, Zette caresse la tête charmante qui sourit toujours.. Attention, elle va s'endormir. Les paupières s'abaissent doucement. Les grands yeux sombres vont se fermer; ils se ferment. Lucile dort [...] D'après Paul et Victor Marguerite, Zette, éd. Plon-NourritExtrait de: Le coucher de la poupée, A. Mironneau, ill.... [Lire la suite]
Posté par NouvelleSuzette à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 30 septembre 2007

Histoire du chien de Brisquet

En notre forêt de Lions, vers le hameau de la Goupilière, tout près d'un grand puits-fontaine qui appartient à la chapelle Saint-Mathurin, il y avait un bonhomme, bûcheron de son état, qui s'appelait Brisquet, ou autrement le fendeur à la bonne hache, et qui vivait pauvrement du produit de ses fagots, avec sa femme qui s'appelait Brisquette. Le bon Dieu leur avait donné deux jolis petits enfants, un garçon de sept ans qui était brun, et qui s'appelait Biscotin, et une blondine de six ans qui s'appelait Biscotine. ... [Lire la suite]
Posté par NouvelleSuzette à 12:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 27 septembre 2007

L'agneau de Montserrat

Depuis que le Cid est mort, les Sarrasins ont senti renaître leur audace: ils ont fait prisonnier, malgré sa vaillance, l'Infant d'Aragon. La reine et le roi prient et se lamentent, car les païens exigent une rançon exorbitante. Les dons affluent, mais les vassaux sont plus riches de vertus que d'argent. Or, une jeune bergère, dans l'affliction commune, se demandait ce que, si pauvre, hélas ! elle pourrait faire pour le fils du roi bien-aimé .. Si elle osait ! [...]    Extrait de: L'agneau de Montserrat, ill.... [Lire la suite]
Posté par NouvelleSuzette à 14:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 26 août 2007

Ramiaou

Le chat noir Ramiaou aime la société des humains. Il se couche volontiers sur un fauteil dans la pièce où l'on cause. De temps en temps, il vient se frotter à l'un des enfants pour réclamer une caresse ou une parole affectueuse. Quand toute la famille va se promener, le pauvre Ramiaou s'ennuie. Il ne sait à qui parler, à qui se caresser. Un jour qu'il était particulièrement malheureux d'être seul à la maison, Ramiaou pénétra dans la chambre de la petite Aline et aperçut, installées sur un canapé, les poupées Marguerite,... [Lire la suite]
Posté par NouvelleSuzette à 09:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 9 août 2007

Le rêve de Pierrot

Ouf ! Quel bonheur, dit Pierrot en s'étirant. Ces problèmes étaient vraiment difficiles et l'instituteur va être content de moi. Là, ajouta-t-il en rangeant ses cahiers, que pourrais-je bien faire maintenant ? Maman et papa sont partis travailler aux champs. Colette joue dans le jardin avec ses amies. Asseyons-nous toujours sur le pas de la porte. Les idées me viendront sans doute ! Et le voilà assis au haut de l'escalier de pierre, dominant la petite cour de la ferme, regardant autour de lui, l'âme satisfaite [...]  ... [Lire la suite]
Posté par NouvelleSuzette à 12:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 2 août 2007

La mésaventure de Justin

Non pas Justin: C'est Victorine qui portera ce panier de cerises au docteur .. avec cette lettre. Je n'ai pas confiance en toi ... D'ailleurs, tu as trop mal aux dents. Mais Justin ne souffre plus du tout, au contraire. Etant fort gourmand, il pense qu'il y aura quelque chose de bon à gagner. Il insiste. Victorine lui cède sa place. N'est-ce pas bien plus amusant de courir les routes que de faire ses devoirs ? D'autant, qu'oubliant son mal de dents, il croque plus d'une cerise. Il arrive chez le docteur qui lit la lettre,... [Lire la suite]
Posté par NouvelleSuzette à 12:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 1 juillet 2007

Un échange

Devant un beau magasin de jouets, deux petites filles étaient arrêtées. L'une était riche, cela se voyait tout de suite à sa toilette élégante; l'autre était pauvre, ce qui se voyait à ses haillons. Mais les yeux noirs de la pauvresse et les yeux bleus de l'enfant riche avaient la même expression d'admiration en se fixant sur une superbe poupée qui occupait le milieu de l'étalage. - Je la veux ! s'écria Yvonne, en se tourant vers sa mère; et comme c'était une enfant gâtée, sa mère entra dans le magasin et acheta la poupée. ... [Lire la suite]
Posté par NouvelleSuzette à 14:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]